book-haul-decembre-2016

Coucou tout le monde!
Je vous présente le tout premier book haul de mon blog! En ce mois de décembre 2016, j’ai fait l’acquisition de six bouquins!

dsc03291

J’ai acquis les trois premiers titres grâce à la vente privée de Michel Lafon et j’en suis super heureuse! Tout d’abord le prix est super attractif, 13€ au lieu d’une soixantaine d’euros! Et regardez moi la beauté du livre Invisibilité…!

* Les Cordes de cristal (Episodes 1 & 2) de Anne Robillard
Entre Palm Springs et Los Angeles se trouve Kennenika, une toute petite ville qui dégage une énergie étrange et inspire aux musiciens les plus influents de la planète rock une incroyable créativité… Épisode 1 Jippy Wade, formidable guitariste du groupe Texas Gray Wolf, achète à son ami millionnaire Derek Sands un vaste terrain au milieu de nulle part, pour y construire le studio d’enregistrement Tex-son, où vont se bousculer les meilleurs groupes du moment. Mais la volonté du succès nécessitant des sacrifices, Jippy a dû quitter sa femme et il se retrouve seul, en proie à ses vieux démons. En cherchant de nouveaux talents, Jippy va-t-il retrouver l’amour et peut-être une certaine sérénité ? Pas dit… car l’arrivée à Tex-son des imprévisibles frères Specogna va provoquer des événements tous plus étranges les uns que les autres. Et la vie ne sera plus jamais la même à Kennenika… Épisode 2 Le petit studio californien se distingue de plus en plus sur la scène mondiale et attire chaque jour de nombreux talents en herbe. Simon, Keith, Kevin, John, Do, Jippy et Isabelle vont vivre ici des aventures qui resteront à jamais gravées dans les annales de Kennenika, où amour, sorcellerie et secrets riment avec rock ’n’ roll…

* Invisibilité de Andrea Cremer et David Levithan
Qui n’a jamais rêvé être invisible ? Surprendre ses amis, espionner ses ennemis, chaparder sans se faire prendre… Stephen le vit chaque jour depuis sa naissance, mais pour lui, le constat est différent : être invisible est une malédiction, une condamnation à n’exister pour personne, à ne pouvoir être aimé. Jusqu’au jour où Elizabeth emménage dans le même immeuble que lui. Elle seule peut le voir. Et le sauver. Car l’étrange malédiction qui dérobe Stephen aux yeux du monde est en train de le ronger, et il pourrait bien disparaître à jamais…

* Le silence de Mélodie de M sharon Draper
Quand j ai eu deux ans, tous mes souvenirs avaient des mots, et tous mes mots avaient une signification.Mais seulement dans ma tête. Je n ai jamais prononcé un seul mot. J ai presque onze ans. Mélodie n est pas une enfant ordinaire. À cause de sa maladie, elle ne peut ni marcher ni parler, mais elle a une mémoire photographique : elle se souvient de tout ce qu elle a vécu dans les moindres détails. À seulement 11 ans, elle est déjà plus intelligente que les adultes qui veulent la diagnostiquer, et bien plus encore que ses camarades de classe, les mêmes qui pensent qu elle est attardée car elle ne peut pas les contredire. Mais Mélodie refuse d être définie par son handicap, et elle est déterminée à le faire savoir au monde entier, d une manière ou d une autre. Aussi, lorsqu elle reçoit un ordinateur qui lui permet, pour la première fois, de communiquer, sa vie change du tout au tout. Avec l aide de la machine qu elle nomme Elvira, Mélodie a enfin une voix… mais tout le monde n est pas prêt à l entendre.

dsc03293

Les trois livres suivants sont des bouquins que je voulais absolument. L’histoire de Comment j’ai appris à voler me tentais vraiment et La maison des morts est d’une telle beauté qu’il me le fallait absolument dans ma biblothèque. Il ira parfaitement avec les trois autres romans de l’auteur! J’ai acheté Le ciel est partout grâce à Audrey de la chaîne Le souffle des mots. Je ne sais pas si vous avez vu sa vidéo, mais waouh…

* Comment j’ai appris à voler de Kathryn Holmes
Sam rêve depuis toujours d’être une ballerine professionnelle. Mais c’était avant que son corps ne s’en mêle, à s’arrondir à des endroits inappropriés… Bientôt, la jeune fille qui la regarde dans le miroir devient une étrangère. Après une série d’attaques de panique, sa mère – qui ne fait qu’accentuer ses complexes – décide de l’envoyer dans un centre de traitement pour jeunes filles rencontrant des problèmes d’acceptation de soi. Obligée de se livrer devant de parfaits étrangers, Sam n’a plus le choix. Si elle veut participer au ballet dont elle rêve tant depuis des mois, elle doit aller jusqu’au bout du programme. Elle trouve du réconfort auprès du bel Andrew, l’un des animateurs, et apprend peu à peu à dompter ses démons. Mais alors que les désillusions et les trahisons s’enchaînent, Sam trouvera-t-elle la force d’accomplir ses rêves ?

* La Maison des morts de Sarah Pinborough
La vie de Toby bascule suite à un simple test sanguin. Au beau milieu d’une île déserte, une poignée d’enfants mène une existence hors du temps, sous la surveillance impassible d’une équipe d’infirmières. Arrachés à leurs familles, les Déficients vivent dans la crainte du moindre symptôme indiquant qu’il est temps pour eux d’être conduits au sanatorium, là d’où personne ne revient. Loin des siens, replié sur lui-même, Toby attend la mort et lutte contre la peur et le désespoir. Mais l’arrivée d’une nouvelle patiente lui redonne brusquement une raison de vivre et d’espérer.

* Le ciel est partout de Jandy Nelson
«Je suis censée pleurer la mort de ma sœur, pas tomber amoureuse…»Comment Lennie peut-elle continuer à vivre après une telle tragédie ? A-t-elle encore le droit de plaire et de désirer ? D’être heureuse, de rire ? Parfois, il faut tout perdre pour se trouver…

dsc03294

Enfin, le dernier livre n’est pas vraiment une nouveauté. Je l’avais en format poche et j’ai eu la chance de le trouver en grand format à mon boulot pour seulement 1€.

* La nuit du Titanic de Walter Lord
14 avril 1912, 23 h 30. Sur le plus luxueux paquebot du monde, la soirée s’achève. Les passagers du Titanic regagnent leur cabine. Dans la fastueuse salle à manger des première classe, jamais encore l’atmosphère n’avait été plus gaie, les femmes plus belles, les hommes plus élégants… Peu à peu, les lumières s’éteignent dans le grand salon. Seuls quelques bridgeurs s’attardent au fumoir. Sur la passerelle, le premier officier Murdoch prend son quart. La mer est d’huile, le ciel limpide. Sur le paquebot de la White Star, tout va pour le mieux… Quelques minutes plus tard, à 23h 39, le Titanic heurte un iceberg. Avant l’aube, mille cinq cents personnes auront péri dans les flots glacés de l’Atlantique nord. Pour reconstituer heure par heure, minute par minute, cette nuit d’épouvante, Walter Lord a réussi à retrouver et à interroger les survivants du drame, les parents des victimes, les sauveteurs, les employés des compagnies de navigation, tous ceux qui furent, à titre divers, mêlés au naufrage. Remettant chaque fait, chaque geste, chaque mot à sa place, il est parvenu, au terme d’un véritable travail de détective, à remonter le temps : nous sommes sur le Titanic…

sonnysignature

Publicités